Tourisme solidaire : une tendance à la conquête du grand public

Vous voulez voyager autrement, rencontrer des gens authentiques, vous amuser, vous détendre, vous régaler, et vous émerveiller dans le respect des lieux, des populations et des cultures ? Le tourisme solidaire est une solution. C’est une nouvelle forme de voyage très tendance qui rencontre de plus en plus d’adeptes.

Publié le 21 mars 2023   1 commentaire

Le secteur touristique sénégalais connaît l’essor d’une nouvelle forme de tourisme : celle dite « solidaire » qui permet aux voyageurs de conjuguer à la fois découverte et action constructive en faveur des régions visitées. Le touriste participe ainsi au développement de l’économie locale grâce à la réalisation de projets éducatif, social, durable et culturel en collaboration avec les communautés locales.

En voyageant solidaire, le touriste a la certitude que les sommes dépensées pour son séjour vont profiter aux populations locales. Cette nouvelle forme de tourisme, plus connu sous l’appellation de « tourisme équitable » ou « tourisme durable » profite à l’ensemble des parties prenantes, aussi bien aux touristes qu’aux populations locales.

LE TOURISME SOLIDAIRE N’EST PAS DU TOURISME HUMANITAIRE

Le but du tourisme solidaire ne consiste pas à venir en aide aux populations locales. Pour le touriste, voyager solidaire consiste à être bien accueilli, profiter de l’hospitalité des communautés locales, vivre des moments de partage et d’échange, mieux connaître la culture et les pratiques de la région. Cette forme de tourisme met au centre du voyage la relation humaine que nombreux touristes recherchent.

L’EXEMPLE DU CAMPEMENT NIAMBATO

Dans le magnifique delta du Sine Saloum classé au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est là qu’a été créé le Campement Niombato voué au tourisme solidaire. La structure, en collaboration avec l’association Mama Kolodine, reconnue d’intérêt général, permet de faire travailler une douzaine de villageois cuisinières, jardiniers, guides, piroguiers et conducteurs de carrioles grâce au tourisme solidaire.

Ainsi, sur le prix de chaque séjour, une somme est reversée à l’association Mama Kolodine en lien avec le campement pour des projets de développement. Ce qui a permis entre autres d’acheter un moteur neuf pour le moulin à farine, d’équiper les cases de seaux pour le tri sélectif des ordures, de financer partiellement une mutuelle santé et de construire une école maternelle au village.

Campement du Niombato

Sandicoly, communauté rurale de Toubacouta, Fatick
Clôture d’un jardin de potager d’une école

LE TOURISME SOLIDAIRE EN CASAMANCE ET AU NORD DU SÉNÉGAL

Plusieurs initiatives promeuvent les valeurs du tourisme solidaire. C’est le cas d’ ICD Sénégal, une ONG qui intervient dans le domaine du voyage équitable et solidaire. L’ ONG a mis en place la Fédération des campements villageois (FECAV), une association qui accompagne les projets de développement rural d’une douzaine de campements villageois en Casamance. L’ONG appuie également le tourisme solidaire dans la partie orientale du pays.

Des voyages solidaires sont aussi organisées au nord du pays par le Lampsar Lodge, un campement situé en plein cœur dans la vallée du fleuve Sénégal et qui propose des circuits sur mesure.

Vallée du fleuve Sénégal : hôtels, campements et résidences

Hôtels, campements, maisons d'hôtes, auberges de Richard-Toll, Podor, Orkadière, Ourossogui, Matam...

Amadou Gueye

Partager 

Lire 1 commentaire

  • nl

    Intéressée au tourisme solidaire après mon voyage en Casamance, j aimerais découvrir plus de ce beau pays et les habitants merveilleux

    Répondre

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

Poster un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message