Menu

Accueil / Actualités / Semaine africaine du tourisme à Dakar

Événement / Tourisme et découverte

Semaine africaine du tourisme à Dakar

La première édition du salon africain du tourisme qui s’est tenue à Dakar du 5 au 9 novembre sous le thème de « le Tourisme et la transformation numérique » vient de baisser ses rideaux.

Partagez cette page Publié le 12 novembre 2018 | 4 commentaires

L’événement organisé par le centre d’informations en tourisme et voyages (Africa Tours Center) et Rhema Consults avec l’appui de l’Organisation mondiale du tourisme/WTD-UNWTO, a vu de nombreux acteurs du secteur répondre présents afin de contribuer aux discussions sur le développement du tourisme continental. Un potentiel énorme qui peine à émerger et se positionner dans le top des destinations touristiques.

Pour le directeur de l’office du tourisme de la Côte d’Ivoire, SEM Santiéro Jean-Marie Somet l’Afrique a tout pour être dans les premières destinations : « L’Afrique a un énorme potentiel touristique et il ne tient qu’à nous de le développer. Nos dirigeants doivent prendre conscience que le tourisme joue un rôle économique de choix dans nos pays, il faut donc le valoriser. Nous ne pouvons pas dormir sur nos acquis et penser que ce sera suffisant. Nous devons changer et diversifier les offres africaines, car les touristes ne cherchent plus uniquement la beauté des sites. Nous avons aussi un capital humain culturel, historique qui peut attirer les touristes si nous le valorisons. »

De nombreux étudiants en tourisme et professionnels ont échangé lors de rencontres B2B, d’ateliers et de cocktails de réseautage.

Semaine Africaine du Tourisme-Dakar-Sénégal
Semaine Africaine du Tourisme-Dakar-Sénégal

Entretien avec Donald Djobo de Africa Tour Center, initiateur du salon

Quel était l’objectif du salon ? A-t-il été atteint ?

L’objectif de la semaine Africaine du Tourisme était de réunir les leaders de l’industrie touristique africaine dans des échanges, et débattre sur les défis actuels du tourisme en particulier la Transformation numérique. Cet objectif sera atteint dans le continue mais nous avons été largement satisfait de la semaine.

Combien de Tour Operator ont répondu présents à l’invitation ? D’où viennent-ils ?

Une centaine de TO,Agence de voyages ainsi qu’hôteliers ont répondu à cet appel de partout en Afrique mais aussi du Canada.

Quels sont les défis auxquels doit faire face le tourisme africain aujourd’hui ?

Le défi majeur dont la raison de ce rassemblement c’est la digitalisation de nos produits pour convenir à la tendance actuelle. La transformation numérique est capitale pour le développement du tourisme africain.

Pourquoi la destination Sénégal attire-t-elle aujourd’hui les pays comme le Canada ?

Les Canadiens et surtout le Québec (francophone) est désormais attiré par l’Afrique en général. Les relations entre le Sénégal et le Canada sont historiques et c’était la raison de ce choix.
La deuxième raison du choix était notre partenaire institutionnel, la délégation Générale du Québec qui a comme mission de faciliter la présence des entreprises québécoises sur les différents territoires francophone Africains.

Combien de visiteurs avez-vous eux lors de ce salon ?

Au total plus de 290 personnes se sont inscrits pour cette conférence.
Il serait important de mentionner que la 2ème édition de cette semaine africaine du tourisme se fera aux mêmes dates et sera annoncer lors d’une conférence de presse en Janvier prochain à l’occasion du FITUR de MADRID.


Voir en ligne : www.africatours.ca

Eva Rassoul

Messages

  • sn

    J’insiste moi aussi sur la taxe aéroport et le commentaire ci dessus, c’est le frein majeur au développement du tourisme.
    Des pays font même des remises sur le billet pour les personnes qui séjournent plusieurs dans le pays, exemple La TAP.
    Ces taxes sont une démonstration du manque d’intérêt complet du gouvernement pour le tourisme.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • fr

    les taxes d aeroport pour le Sénégal sont beaucoup trop élevées,ce qui donne un billet d avion hors de prix. j ai cru comprendre qu un ancien ministre du tourisme devait les baisser pour relancer le tourisme mais il a confondu baisse et hausse !!! avec le prix d un vol sur Dakar,on peut s offrir une semaine au Maroc comprenant vol ,hotel avec pension complete.ouvrez les yeux Messieurs les représentants du tourisme ,et arretez de vous voiler la face

    • Bien dit reste à voir leurs rèactions

    • Je ne demande pourquoi le personnel en retraite à L’Ecole Nationale de formation hòtelière et touristique (ENFHT) reste toujours à leur poste alors que des jeunes bien formès continuent à chòmer. Nos camarades des autres ministères sont dans la fonction publique depuis longtemps. On a lesson les mèmes diplomes ou plus mème.On a l’impression qu’il n’ya pas de suivi des besoins èmis par notre ministère de tutelle ,pour UN PROFESSEUR DE TOURISME, pour remplacer Mr Saliou Sow, en retraite depuis des annèes. D’autres professeurs sont prèsentement rètraitès et continuent à conserver leur poste à L’Ecole Nationale.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Comme un oiseau du Sénégal

    Comme un oiseau du Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Top