Menu

Accueil / Actualités / Présidentielles 2012 : le secteur du tourisme rassuré par le calme du (...)

Politique et institutions / Société, reportage / Tourisme et découverte

Présidentielles 2012 : le secteur du tourisme rassuré par le calme du scrutin

Le niveau de fréquentation de la destination Sénégal a considérablement baissé suite aux violences pré-électorales et les inquiétudes qui planaient sur la tenue d’un scrutin à haute tension. Finalement, la montagne a accouché d’une souris, car il y avait plus de peur que de mal.

Partagez cette page Publié le 1er mars 2012 | 1 commentaire

Le premier tour de ce scrutin s’est tenu dans le calme et la sérénité, une situation qui rassure d’avantage les professionnels du tourisme, car ces derniers commençaient à enregistrer plus de départs que d’arrivées.

Au moment où les clients traditionnels se font rares, les autres qui sont venus pour les élections présidentielles occupent les hôtels. C’est le cas du Novotel qui loge les observateurs de la Cedeao. L’hôtel Pullman aussi voit défiler une clientèle à la réception au même moment, le Radisson Blu, commence à accueillir du monde qui se faisait rare il y a deux semaines.

Sophie de l’Airport Hôtel soutient aussi que la situation s’améliore.
L’ambiance n’est cependant pas la même du côté du Terrou-Bi. « Depuis que les gens ont vu les images des violences des manifestations, on a eu beaucoup d’annulations, environ 80 % », a constaté Pierre Mbow, directeur du Terrou Bi. Selon le boss de l’établissement, rien n’a changé même après la stabilité constaté lors du scrutin.

De l’autre côté de la ville, le malheur des uns, fait le bonheur des autres. «  Nous avons pu récupérer une bonne partie de la clientèle du centre-ville à cause des manifestations », a souligné aussi Madame Véronique Soler, Directrice de l’hôtel La Madrague. Elle a tout de même signalé qu’à part cette clientèle, rien ne s’améliore et que son établissement qui risque de traverser cette situation jusqu’après le second tour des élections est seulement à 30 %.

Pour la Petite côte, Emmanuel Cébil de l’Hôtel Espadon se désole de la situation qui leur ramène à moins de 50 % et souligne le calme total qui prévaut dans son établissement. Chez Blue Africa, Fodé Senghor remarque aussi que la peur a fait que leur hôtel était presque vide ces derniers temps, mais l’espoir renait avec des réservations à partir du 05 mars prochain qui vont les ramener à 15 %.

Après une situation du secteur touristique aussi perturbée, force est de reconnaitre que la vie de tous les jours suit son cours normal, et que la teranga   (hospitalité) légendaire du Sénégal prévaut encore…

Voir aussi

Messages

  • Plus de peur que de mal alors qu’il y a eu plusieurs morts ? Je trouve que les mots sont vraiment mal choisis.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Keur Annick, escale idéale pour visiter les pays Bassari et Bedick

    Keur Annick, escale idéale pour visiter les pays Bassari et Bedick

Cherchez dans le répertoire

Top