Menu

Accueil / Actualités / Ndumbeland, le groupe de musiciens accompagnateurs qui monte

Art et culture / Entretiens et portraits

Ndumbeland, le groupe de musiciens accompagnateurs qui monte

Les musiciens jouant en live sont la toile sur laquelle les leads vocaux s’adossent pour dérouler leur talent. En ce sens, le groupe Ndumbeland appose sa signature, porté par son leader Fodé Traoré, à la fois ingénieur informaticien, producteur et guitariste. Interview avec un scientifique de la musique.

Partagez cette page Publié le 21 octobre 2017 | 2 commentaires

Vous êtes ingénieur dans une grande compagnie téléphonique et musicien. Comment alliez vous ces deux versants ?

Je suis juste une personne qui vit en suivant ses passions à savoir l’informatique et la musique. Il s’agit-là de 2 domaines qui se complètent et me permettent de trouver l’équilibre dans ma vie.

L’informatique est un domaine scientifique et logique, qu’en est-il de la musique ?

La musique n’est pas une science exacte elle relève parfois de l’extraordinaire et c’est ce qui est passionnant et captivant.

Comment palliez-vous aux diverses contraintes liées à ces deux corps de métier ?

Dans la vie lorsqu’on est passionné par quelque chose on ne sent vraiment pas les efforts, pour moi il n’y a pas de meilleure façon de déstresser du travail que de me jeter sur ma guitare ; donc j’ai besoin autant de la musique que de l’informatique pour paraître normal.

JPEG - 103.8 ko
soirée live du groupe Ndumbeland-sénégal

« Au Sénégal les gens ne prennent pas forcément la musique et l’art en général, au sérieux »

Vous considérez vous comme un informaticien faisant de la musique, comme un musicien faisant de l’informatique ou endossez-vous entièrement chacun des rôles suivant les circonstances ?

La première affirmation vu que toute ma vie, je me suis formé pour exercer ce métier d’informaticien. La musique, je l’ai apprise en autodidacte tandis que je dispose d’un master en sécurité informatique.

Souvent en Afrique, les gens pensent que la musique est la voie que l’on choisit lorsque l’on peine à s’illustrer dans les voies plus académiques. Votre avis ?

Tout d’abord, ce que je remarque c’est qu’au Sénégal les gens ne prennent pas forcément la musique et l’art en général, au sérieux. Il faut souligner que notre système éducatif n’encourage pas les gens qui sont doués ou passionnés par l’art à s’orienter plus tard vers les métiers dérivants. De ce fait, musique et études ne font pas bon ménage.

Comment la musique est-elle entrée dans votre existence ?

Dans ma famille il n’y a pas de musicien mais depuis tout petit j’ai toujours été fan de musique ; j’adorais décortiquer les différents instruments que j’entendais dans ce que j’écoutais. Mais c’est pendant ma première année de fac que j’ai réellement décidé d’être un musicien professionnel.

Que représente-t-elle [la musique] pour vous ?

Elle représente tout, je ne serai point la même personne sans la musique.

« La bonne musique c’est celle qui vous parle, vous transporte et vous fait voyager le temps d’un morceau. »

JPEG - 119.8 ko
studio d’enregistrement Ndumbeland prod-sénégal

Votre définition d’une bonne musique ?

C’est celle qui vous parle, vous transporte et vous fait voyager le temps d’un morceau.

Qu’est ce qui a motivé la création du groupe Ndumbeland ?

J’ai constaté qu’il n’y avait pas beaucoup d’artistes qui s’adonnaient au live au Sénégal.

Que propose votre label de production en termes de production des artistes ? Et que renferme ce terme : « produire des artistes » ?

La production artistique est une longue chaine allant de la composition à la sortie d’un produit fini, nous accompagnons nos artistes dans ce processus

Quels artistes avez-vous eu à accompagner ?

Le Carapid Music, Dread Maxim Amar, Checky Blaze, Kalsoum, SistaOuly et plein d’autres artistes qui ne sont pas forcément connus au niveau national.

Le monde de la musique est pétri de coups bas. Votre lecture à vous de ce milieu ?

Des coups bas, il y a en dans tous les milieux, nous avons bien compris cela très tôt ; c’est pourquoi nous choisissons bien avec qui nous travaillons et faisons preuve de rigueur dans tout ce que nous entreprenons.

Quel est votre plus grand rêve pour votre groupe de musiciens ?

Pouvoir s’ouvrir au monde et exporter notre patrimoine musical et culturel en général.

Contact :
www.ndumbelandprod.sn
https://www.facebook.com/nbldprod/

Irène Idrisse

Messages

  • tg

    Bonjour, je suis un aventurier musicien je préfère vous rejoindre vootre groupe

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    Hii bro bonne continuation. .✊✊

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top