Menu

« Dooley jën ndox. »

La force du poisson c'est l'eau. (proverbe wolof)

Accueil / Découvrir / Politique, économie, éducation / Les marchés du Sénégal

Marchés

Les marchés du Sénégal

Visiter les marchés est sans doute le meilleur moyen de s’imprégner de l’ambiance d’une ville. N’hésitez pas à vous enfoncer dans les méandres de leurs étroites ruelles et à slalomer entre les étals. C’est sans doute aussi le meilleur moyen d’y apprendre le marchandage.

Partagez cette page Publié le 5 avril 2014 | 4 commentaires

Les marchés de Dakar

A Dakar, vous en découvrirez plusieurs, avec chacun ses spécialités et son ambiance.

Le plus classique est le grand marché Sandaga, au croisement de l’avenue Lamine Gueye et de l’avenue Emile Badiane. Un grand bâtiment de style néo-soudanais abrite, sur deux étages, tous les produits alimentaires : légumes, viande, poisson. L’avenue Emile Badiane est bordée de kiosques tenus en général par des « baol-baol » (originaires de la région de Diourbel) où vous trouverez surtout des appareils électriques, souvent dernier-cri : hi-fi, télévision, vidéo, etc. Dans les rues voisines, beaucoup de boutiques de tissus, vendus à la pièce ou assemblés en sacs, vêtements…

Le plus touristique est le marché Kermel, petit marché au cœur du vieux Dakar, entre l’Avenue Sarrault et le port, qui abrite de belles maisons coloniales. Dans un très beau bâtiment de 1910, ravagé par un incendie en 1994, puis reconstruit en 1997, l’on trouve tous les produits alimentaires de type européen, joliment présentés. C’est aux alentours que les vendeuses de fleurs circulent chargées de bouquets, à côté de boutiques d’artisanat (vannerie, sculpture sur bois, maroquinerie) et de magasins modernes : boucheries, épiceries…

Le plus typique est le marché malien de la gare, vous y trouverez de multiples préparations d’encens (le célèbre « tiouraye   »), des perles et des colliers, des terres cuites…

Le plus authentique est le marché Tilène, avenue Blaise Diagne, dans le vieux quartier de la Médina. A l’extérieur, des étals de fruits et légumes. A l’intérieur, tous les produits de consommation africaine : alimentation, épices, fruits, bijoux, livres, tissus, friperie, ustensiles de cuisine…

Le plus halieutique est le marché de Soumbédioune, situé dans une baie à quelques kilomètres du centre ville, entre la Médina et Gueule Tapée  . Ne manquez pas l’arrivée des pêcheurs en fin d’après-midi : vous assisterez au débarquement de poissons extraordinaires : mérous, capitaines, requins, soles, bonites, rougets… On propose aussi des crevettes, gambas et crustacés. Les femmes vous offriront de nettoyer le poisson sur place.
Visite au marché artisanal de Soumbédioune
Le Village de Soumbédioune, vitrine de l’artisanat sénégalais

Le plus psychédélique est le marché HLM (prononcer « assélem »), sur la rue qui relie Colobane à l’avenue Bourguiba. C’est le marché des tissus (wax, basin, voile, legos, broderies, batik  , etc.), que vous admirerez dans des boutiques éclairées au néon bleu, vert, rouge, dans un labyrinthe de ruelles dont il est difficile de s’extraire.

Le plus éclectique est le marché du port, où les marchandises proposées dépendent souvent des arrrivages des bateaux. On y trouve de la quincaillerie, du matériel utilisé par les pêcheurs (bottes, cirés, cordages, pesons), des appareils photos, des cigarettes…

Le plus exotique est le marché « Casamance », situé sur le quai d’embarquement pour Ziguinchor. On y trouve tous les produits du sud du pays, souvent difficiles à trouver ailleurs : huile de palme, crevettes séchées, miel, fruits et légumes.

Le plus sympathique est le marché Castors, à la périphérie du centre ville, dans un quartier populaire. Il s’agit du marché de gros pour les légumes. On y trouve aussi de la viande et du poisson, des ustensiles de cuisine, des tissus, mais aussi et surtout toutes les poudres et les épices, ainsi que les différents ingrédients, mystérieux aux yeux des étrangers, utilisés pour se soigner ou pour plaire…

Le plus élastique est le marché aux fripes, itinérant, que l’on retouve à Gueule Tapée, Grand Mosquée, Front de terre : des centaines de ballots de vêtements et chaussures d’occasion, à tous les prix.

Les marchés hebdomadaires

Si vous êtes en brousse, ne ratez pas les « lumas », les marchés hebdomadaires. Les habitants de tous les villages avoisinants, venus en charrette, se rassemblent pour acheter, vendre, échanger, discuter. Vous y trouverez des produits alimentaires et artisanaux de la région, du bétail, des vêtements, des ustensiles de cuisine… Des gargotes s’installent pour la journée.

  • Le marché Kermel, Dakar
  • Marché Tilène, Dakar
  • Vendeuses de poissons à Saint-Louis
  • Marché de Ziguinchor
  • Luma à Mbafaye
  • Marché Castors
  • Marché malien, Dakar
  • Paniers à Kermel

Messages

  • Merci beaucoup pour votre guide des marchés. J’ai créer un lien sur mon site web dans la base de données de marchés du monde : http://askan.biz/database/

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Je voulais savoir si le marché malien de la gare existe toujours. Merci d´avance.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le batiment du marché Kermel date de 1910 et non de 18 ?? comme vous le dites. Vous pouvez le vérifier dans le livre édité après la reconstruction du marché par la coopération luxembourgeoise. Désolé du manque de précision mais je n’ai pas le nom du livre en tête

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Un village communautaire à Bandafassi

    Un village communautaire à Bandafassi

ACTUALITÉS

  • « Mbeubeuss, le terreau de l'espoir » : première reconnaissance mondiale
    « Mbeubeuss, le terreau de l’espoir » : première reconnaissance mondiale
  • Festival Alimenterre 2014 : l'agriculture familiale
    Festival Alimenterre 2014 : l’agriculture familiale
  • Rames Guyane : 18 rameurs à l'assaut de l'Atlantique
    Rames Guyane : 18 rameurs à l’assaut de l’Atlantique
  • Football : Tunisie contre Sénégal, un autre match attend les Lions
    Football : Tunisie contre Sénégal, un autre match attend les Lions
  • La Tabaski au Sénégal : le mouton à tout prix !
    La Tabaski au Sénégal : le mouton à tout prix !
  • Études supérieures au Sénégal : le nouveau bachelier se cherche…
    Études supérieures au Sénégal : le nouveau bachelier se cherche…

Cherchez dans le répertoire

Top