Menu

Accueil / Découvrir / Les régions naturelles / Le delta du fleuve Sénégal

Saint-Louis du Sénégal et le delta, entre le fleuve et l’océan

La zone du delta du fleuve comprend plusieurs sites naturels remarquables. Grâce à la richesse des écosystèmes et la permanence des plans d’eau, les réserves et parcs nationaux présentent une grande diversité d’espèces animales, notamment des milliers d’oiseaux, et végétales.

Partagez cette page Publié le 24 août 2008 | 1 commentaire
GIF - 40.2 ko
Région du delta du fleuve Sénégal

Le delta du fleuve sépare les dunes du Sahara des savanes de baobabs. Cette zone transitoire est caractérisée par l’émergence de quelques dunes fixées par des acacias épineux. Ces derniers sont pratiquement les seuls arbres qui subsistent encore naturellement dans la région. Le sol sablonneux est fréquemment balayé par les vents, créant ainsi des tempêtes de sables qui peuvent durer plusieurs jours. Celles ci se produisent le plus souvent lors de la période de l’harmattan (décembre à mai) ce fameux vent chaud et sec qui émane du désert du Sahara.

Lors de la saison des pluies, quand le fleuve déborde de ses berges, Saint-Louis est entourée de bassins d’inondation. L’eau salée créee des zones de petites mangroves ou d’étangs.

De nombreuses espèces d’oiseaux y séjournent notamment des flamands roses et des pélicans. Quand le fleuve retrouve son cours et que les eaux s’évaporent, le sel s’y trouve concentré, donnant à ces bassins une couleur rosâtre. Une fois l’eau complètement évaporée, les villages environnants, comme Gandiol, récupèrent le sel pour le vendre au marché.

Le delta du fleuve Sénégal

Saint-Louis

Point de départ de la colonie française en Afrique, Saint-Louis fut dès les années 1790 un port dynamique et un important pôle commercial. Dans cette agglomération d’une dizaine de milliers d’habitants, à l’époque, on comptait des Africains, des Européens et de nombreux métis. Les mariages mixtes étaient fréquents entre les marchands européens et les femmes métisses, les signares  , symbole d’élégance et de raffinement et dont les saint-louisiens perpétuent encore les traditions, à travers les processions de fanals organisées chaque année au mois de décembre.

> Visite guidée de la ville de Saint-Louis

La langue de Barbarie

La Langue de Barbarie sépare pendant 25 kilomètres le fleuve Sénégal de l’océan Atlantique. A l’embouchure, les eaux se rencontrent avec force. Elle n’a que la largeur d’une dune bordée de plages. D’un côté l’agitation de l’océan : la barre créée par plusieurs bancs de sables auxquels doivent se heurter les pêcheurs. Sur l’autre berge, le calme du fleuve, fréquenté par une multitude d’oiseaux marins. La végétation se compose essentiellement de filaos, seuls arbres résistants à l’air marin.

Cette bande de sable est l’aboutissement d’une plage longue de près de 600 km s’étirant depuis Nouadhibou en Mauritanie, jusqu’à Saint-Louis.

Vous pourrez y visiter la Réserve de faune de Guembeul et le Parc national de la Langue de Barbarie.

Promenade le long du fleuve : le Bou El Mogdad

JPEG - 20.6 ko
Le Bou-el-Mogdad

Le Bou El Mogdad est un bateau de croisière qui navigue sur le fleuve Sénégal entre Saint-Louis et Podor. Bateau naviguant depuis l’époque coloniale, entièrement rénové en 2006, il a gardé son charme et vous permet une remontée dans le temps. Construit en Hollande pour les « Messageries du Sénégal », il assurait de 1950 à 1970 le transport de marchandises et de personnes entre Saint-Louis, Richard Toll, Rosso, Podor, Kaedi, Matam, Bakel et Kayes.

> Croisière sur le fleuve Sénégal avec le Bou el Mogdad

Le parc du Djoudj

Au nord (60 km de Saint-Louis), dans le delta du Fleuve, le Parc national des oiseaux du Djoudj est le troisième parc ornithologique du monde. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il regorge de colonies entières de pélicans et de flamants roses. On y retrouve d’autres espèces d’oiseaux comme le héron pourpre, l’aigrette, le jacana, la spatule, le cormoran, le marabout.

Le barrage de Diama

Il est situé près du village de Diama, à 27 km en amont de Saint-Louis et sert de frontière entre la Mauritanie et le Sénégal. L’ouvrage principal est un barrage mobile qui s’ouvre en période de crue pour assurer l’écoulement normal du fleuve et se ferme en période d’étiage pour empêcher la remontée de la langue salée, constituant ainsi une réserve d’eau douce et empêchant les remontées de sel

Le lac de Guiers

A l’Est de Saint-Louis, entre Keur Momar Sarr et Richard-Toll, Le lac de Guiers (long de 50 km, large de 7 km et profond d’environ 5 m) est le principal réservoir d’eau douce du Sénégal. Il est alimenté par le fleuve Sénégal auquel il est relié par la rivière canalisée de Taouey.

Impossible de s’y baigner en raison de la billardioze, mais la promenade le long de ses berges est très agréable, dans un paysage dénudé d’où part au sud-est la vallée du Ferlo. A ne pas manquer, le marché hebdomadaire du samedi à Keur Momar Sarr. Cette région est une zone de chasse très prisée.

Richard-Toll

JPEG - 64.3 ko
La folie du baron Roger à Richard Toll

Au bord du fleuve, Richard-Toll (« le jardin de Richard » en wolof) tient son nom d’un botaniste français, Jean Michel Claude Richard, qui, à partir de 1816, a tenté d’y acclimater certaines espèces végétales européennes.

La ville a longtemps été un centre administratif colonial. Entre 1822 et 1827, un gouverneur du Sénégal, le baron Jacques Roger, s’est fait construire un véritable château, habité par la suite par Louis Faidherbe, avant d’être transformé en monastère puis en école. La folie du baron Roger est aujourd’hui très dégradée mais constitue l’une des curiosités de l’endroit que l’on peut visiter.

L’essentiel des activités de la ville viennent aujourd’hui de la Compagnie sucrière du Sénégal qui exploite plusieurs milliers d’hectares de canne à sucre.

Louga

Louga est la deuxième plus grande ville du pays de par sa superficie et est la ville natale du président Abdou Diouf. Bâtie sur le sable, un peu à l’écart de la route qui relie Thiès à Saint-Louis, elle offre un intérêt touristique limité à son arc de triomphe, construction audacieuse d’un riche natif de la ville, Djily Mbaye, et à sa mosquée

Chaque année, fin décembre, a lieu le Festival de folklore et de percussions (FESFOP), rencontre inter-éthnique d’une grande diversité culturelle (www.fesfop.sn).

  • Sur le fleuve Sénégal
  • Saint-Louis vue du ciel
  • Une ville chargée d’histoire
  • Entre fleuve et océan
  • Pêcheurs sur la grande côte
  • Dans le parc du Djoudj
  • Riz irrigué vers Richard-Toll
  • Le bac de Rosso
  • La mosquée de Louga
  • Le lac de Guiers
  • Sur les rives du fleuve Sénégal
  • Le pont Faidherbe
  • La grue à vapeur de Saint-Louis

Messages

  • Bon descriptif, celui-ci donne envie de voir de plus près ce pays.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Dix bonnes raisons de venir au Sénégal

    Dix bonnes raisons de venir au Sénégal

ACTUALITÉS

  • XVe Sommet de la Francophonie : Dakar se fait belle
    XVe Sommet de la Francophonie : Dakar se fait belle
  • Le bio marque des points au Sénégal
    Le bio marque des points au Sénégal
  • La Résidence Dakar : chez soi loin de chez soi
    La Résidence Dakar : chez soi loin de chez soi
  • Liaison maritime Dakar-Rufisque : voyage inaugural pour le « Mame Coumba Lamb »
    Liaison maritime Dakar-Rufisque : voyage inaugural pour le « Mame Coumba Lamb »
  • Prix découvertes RFI 2014 : Maréma Fall lauréate
    Prix découvertes RFI 2014 : Maréma Fall lauréate
  • Sommet de la Francophonie : Macky en tête d'affiche
    Sommet de la Francophonie : Macky en tête d’affiche

Cherchez dans le répertoire

Top