Menu

« Bopp du ngir karaw kessé »

La tête ne sert pas qu'à retenir les cheveux (proverbe wolof)

Accueil / Découvrir / Visites guidées / Dakar

Dakar

Dakar, ville cosmopolite

Ancien village de pêcheurs Lebou et Wolof, Dacar ou Dahar qui signifie « tamarinier » en wolof, est envahi par les colons au XIXe siècle, Gorée devenant surpeuplée. En 1857, l’armée est transférée sur le continent par le capitaine Protêt et s’installe sur l’actuelle Place de l’Indépendance. La ville de Dakar se développe alors avec, comme atout principal, son port naturel.

Partagez cette page Publié le 24 août 2007 | 1 commentaire
GIF - 24.9 ko
Plan de Dakar

Dakar, aujourd’hui métropole administrative, politique, militaire, économique, sociale et culturelle est une ville cosmopolite, africaine et européenne à la fois, de plus de deux millions d’habitants.

Le centre urbain

On retrouve dans l’organisation géographique de la capitale la politique coloniale ségrégationniste d’avant 1945 :

  • Le Plateau, situé sur une falaise de 20 à 30 mètres de haut, comprend le centre de la ville, la Place de l’Indépendance, le quartier des affaires et des administrations.
  • La Médina, le cœur populaire de Dakar, est typique avec son plan quadrillé. Son habitat reflète la structure du village : les pièces sont organisées autour d’une cour intérieure où trône un baobab ou un fromager.
  • D’autres quartiers très peuplés se sont développés : Gueule Tapée  , Fass, Grand Dakar, puis les SICAP et HLM.

Dakar centre, le Plateau

Principaux pôles d’attraction

  • Le palais du Président de la République. Il se dresse au milieu d’un très beau parc, face à l’océan.
  • Le musée Théodore Monod d’art africain (ex-IFAN) consacré aux arts et traditions de l’Afrique de l’Ouest.
  • Le marché couvert de Sandaga , à l’architecture néo-soudanaise, très pittoresque, le marché Tilène, près de la Médina, très riche en couleurs, le marché Kermel.
  • Autour de la Place de l’Indépendance  : l’Hôtel de Ville datant de 1914 , la gare , l’embarcadère pour Gorée et le port, très actif.
  • La Grande Mosquée, l’un des plus beaux édifices religieux d’Afrique .

> Les marchés du Sénégal

En dehors du Plateau

  • Soumbédioune, avec son marché artisanal et son grand port de pêche,puis, le long de la grande corniche, le quartier des ambassades de Fann Résidences, puis Ouakam
  • Les Mamelles, deux collines d’origine volcanique, dont la plus occidentale supporte le plus puissant phare d’Afrique. Sur l’autre, le Monument de la renaissance africaine
  • La pointe des Almadies, cap le plus à l’ouest du continent.
  • Ngor, l’île aux artistes et Yoff, petit port de pêche très animé.

A l’Est, la zone industrielle borde la baie de Hann. Tout proche, le parc zoologique de Hann.

Au Nord enfin s’étendent les quartiers de banlieue de Parcelles Assainies, Pikine et Guédiawaye, qui rassemblent la moitié de la population de la ville.

> Presqu’île du Cap-vert

L’île de Ngor

Ngor est une petite île du Sénégal, située à 400 m à peine du village de Ngor sur la pointe des Almadies, soit tout près de Dakar. On y accède en pirogue (5 minutes de trajet) .

Dans cet environnement propice aux sports nautiques, à la pêche sportive et à l’observation ornithologique, plages et hôtels se développent, et quelques artistes y ont acquis une résidence, tels que France Gall ou Peter Gabriel.

Petit rappel historique...

Lorsqu’elle fut créée en 1895 l’Afrique occidentale française (AOF), la France choisit Dakar comme capitale alors que la gouvernance française se trouvait à Saint-Louis. Cela n’a toutefois rien d’étonnant : dotée du plus moderne et du plus grand port d’Afrique (c’est lui qui dessert la Mauritanie, la Haute Volta, le Mali, la Guinée, le Dahomey et même la Côte d’Ivoire, du seul complexe universitaire des terres africaines sous domination française, la ville s’est développée à un rythme exponentiel depuis sa fondation en 1857 par le capitaine Protêt et compte à l’aube du XXe siècle quelques 20 000 habitants. Cette désignation entraîne une ère de constructions prolifiques : palais du gouverneur général de l’AOF (devenu présidence de la République) en 1907, administration générale (devenu musée de l’IFAN) en 1930. Lors de l’indépendance, la population atteint le seuil de 300 000 habitants. Notons enfin que Dakar assume sans complexe son rôle de métropole politique, administrative, militaire, sociale et même culturelle de l’AOF.

> Histoire du Sénégal
> Cartes postales anciennes de Dakar

A visiter à Dakar et alentours

Messages

  • i want know how was the dr philip desmond in senegal ?

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Hivernage 2014 : une pluviométrie déficitaire
    Hivernage 2014 : une pluviométrie déficitaire
  • Nebeday militant de l'environnement à Toubacouta
    Nebeday militant de l’environnement à Toubacouta
  • Remaniement ministériel : le tourisme et la culture changent de patron
    Remaniement ministériel : le tourisme et la culture changent de patron
  • L'histoire de Demba et Dupont
    L’histoire de Demba et Dupont
  • Afreecom, portail e-commerce dédié à l'Afrique
    Afreecom, portail e-commerce dédié à l’Afrique
  • Taekwondo : 10e édition des poomsea de Saly
    Taekwondo : 10e édition des poomsea de Saly

Cherchez dans le répertoire

Top